Connect with us

Techno

Google investit massivement pour assurer son avenir

Publié

le

google résultats

Après Amazon, c’est au tour de Google de communiquer ses résultats pour l’année 2018. La firme de Mountain View en Californie a publié lundi un chiffre d’affaires trimestriel en croissance de 22%. Malgré cette très bonne performance, le géant du numérique fait état d’une baisse de ses marges d’exploitation et inquiète ses investisseurs.

Google justifie cette érosion par ses investissements massifs réalisés en 2018 pour diversifier ses revenus et assurer son futur. La société doit non seulement moderniser l’ensemble de ses infrastructures, mais aussi investir dans les services sur le Cloud où elle concurrence le leader du secteur Amazon. Google met également au point des technologies innovantes pour avoir des relais de croissance dans l’avenir, telles que l’intelligence artificielle, les voitures sans chauffeur ou encore la santé.

Une diversification de plus en plus soutenue

Grâce à son activité principale de publicité AdWords qui réalise la majeure partie de son chiffre d’affaires, la société double quasiment ses investissements par rapport au trimestre précédent. De plus, Google (Alphabet) effectue des recrutements conséquents, avec près de 19000 employés de plus en un an, et investit dans l’immobilier pour accueillir ses nouveaux effectifs.

Cette augmentation fait suite à la croissance de Google dans le Cloud. Cette stratégie d’expansion rapide dans ce domaine est dictée par la concurrence nouvelle d’Amazon dans les marchés traditionnels de Google que sont la recherche et la publicité.

Alors que Google ne divulgue pas son chiffre d’affaires dans son activité de Cloud, on apprend que les recettes « autres » et qui comprennent le Cloud augmentent de 31% par rapport à 2017 à la même période. De plus, la société a doublé le nombre de contrats de plus d’un million de dollars en un an, mais reste néanmoins à la traîne derrière ses concurrents que sont Amazon et Microsoft.

Si la société envisage de continuer de dépenser de façon importante pour assurer son futur, le rythme de croissance des dépenses d’investissements et des recrutements sera moins soutenu en 2019 assure Ruth Porat, directrice financière de Google et Alphabet.

Continuer à lire
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Techno

Amazon aligne les records en 2018

Publié

le

amazon 2018

Avec plus de 200 milliards de dollars de chiffre d’affaires et plus de 10 milliards de bénéfices, l’année 2018 a été celle de tous les records pour le géant du e-commerce Amazon. Sa capitalisation boursière a même dépassé les 1000 milliards de dollars pendant un moment.

Des activités en forte croissance

Grâce à sa filiale de cloud AWS, elle conforte sa place de leader mondial dans les services informatiques dématérialisés. Elle devance ainsi ses concurrents principaux que sont Google et Microsoft. Cette activité contribue désormais à plus de 11% de son chiffre d’affaires annuel. Sur toute l’année 2018, AWS a connu une croissance de 47%, avec des ventes de 25,6 milliards de dollars.

Dans le même temps, ses revenus de publicité digitale ont quasiment doublé par rapport à 2017. Ils représentent désormais plus de 10 milliards de dollars. Même si Facebook et Google dominent encore largement cette activité, la croissance d’Amazon est rapide et cette dernière devient de plus en plus attractive pour de nombreuses marques. Avec une part de marché d’environ 4% aujourd’hui, elle pourrait encore doubler en 2020 pour atteindre presque 7%.

À l’heure actuelle, la société dispose de données extrêmement précises sur les habitudes de consommation de ses clients, à la fois grâce à sa plateforme de commerce digital, mais aussi grâce à son assistant vocal Alexa. En effet, celui-ci s’impose actuellement comme le leader du marché, déjà présent dans plus de 100 millions d’objets connectés dans le monde.

Ces trois activités à croissance forte et à marges importantes permettent à Amazon de financer son activité de e-commerce, et notamment son service Prime très plébiscité par ses clients, mais avec une croissance plus faible que ces dernières.

Une année 2019 sous surveillance

Pour 2019, le PDG et fondateur d’Amazon Jeff Bezos anticipe une croissance ralentie. Celle-ci serait due aux coûts de transport en hausse aux États-Unis, ainsi qu’à des règles de vente en ligne durcies sur le marché indien. Avec le divorce du fondateur et ces deux risques accrus, l’année à venir est à surveiller de près pour le géant du e-commerce.

L’entreprise prévoit néanmoins d’investir de façon conséquente en 2019, que ce soit dans les centres de données ou encore dans le recrutement de nouveaux effectifs.

Source

Continuer à lire
css.php